Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 21:38

Sagesse, un mot que nous aimerions tellement capter dans les médias et notamment par temps d'élection en France comme aux Etats-Unis et qui semble parfois si loin de propos impulsifs, caricaturaux, voire manipulateurs. Portée par une racine grecque, sophia qui a donné le nom à philosophe, étymologiquement, "celui qui aime la sagesse", la sagesse a traversé des temps de guerre et de paix comme une flamme olympique portée à tour de rôle par chaque relayeur. Mais rude tâche de vouloir définir en quelques mots ce qui peut caractériser les sages comme nos trois amis en quête de sagesse ( titre de leur livre collectif), Mathieu Ricards, Christophe André et Alexandre Jollien. Peut être qu'en s'isolant plusieurs semaines ensemble en milieu rural en Dordogne, ont-ils pris une décision de sagesse pour bien mûrir un ouvrage cohérent avec des apports complémentaires.

La sagesse est définie comme une des 24 forces de caractères dans le fameux test international relatif aux forces de vie et élaboré par deux grands psychologues américains de l'école positiviste, Martin Seligman et Christopher Peterson ( site viacharacter.org). Plus simplement, la sagesse incarne à la fois le discernement, la modération et peut être aussi une forme d'intuition du coeur. Le discernement est notre capacité à situer rapidement et lucidement ce qui est bon pour nous et pour le service. Il est d'autant plus utile quand nous traversons une zone de turbulence qui nous met à plat. Le discernement nous invite à prendre de la distance avec soi et avec des émotions envahissantes. Quant à la modération, c'est une forme de parole qui n'agresse pas, ne cherche pas la caricature et ne stigmatise pas mais au contraire vise à regarder le simple, le vrai et le beau. L'intuition du coeur est souvent rapide et spontanée en terme d'information captée en dehors de tout raisonnement. C'est l'appel à nos sens sensitifs et à notre petite voix intérieure dont nous avons bien besoin. La sagesse n'est pas une abstraction, réservée aux discussion de salon, elle s'éprouve au contact des autres dans la vie quotidienne. Un petit flash personnel pour vous le faire toucher du doigt. Je patiente devant un poste d'essence, une jeune femme me tend un billet de 10 euros en me demandant en échange un plein à 10€, sachant que la voiture est en panne sèche. Après un court moment de "répulsion" ( réflexe acquis devant tous les cas de harcèlement d'argent dans la rue), j'ai accepté de remplir le réservoir. A la fin, ils m'ont remercié du fond du coeur. Dans cette histoire, c'est l'intuition qui m'a fait répondre favorablement car j'eus soudain la vision que c'était honnête, sans détour. La sagesse, petite voix intérieure  m'a guidé directement sans filtre. Dans une acceptation plus large, la sagesse est aussi la capacité à faire référence à une expérience passée pour en tirer les meilleurs enseignements. Les hommes (et femmes) de GRANDE sagesse sont bien souvent des êtres spirituels à l'image du Dalaî Lama, du pape François ou encore des femmes de tempérament comme Soeur Emmanuelle qui, à 60 ans, est partie s'occuper des plus pauvres au Caire en Egypte. Alors, comment cultiver une telle pépite d'or dans sa vie ?

D'abord y penser, y croire et pourquoi pas tenir un petit cahier dans lequel je note des paroles, des intuitions qui ont eu du sens pour moi au cours de ma journée. C'est aussi se donner le droit de dire stop à trop de sollicitations ou encore prendre quelques respirations conscientes avant une décision importante. Bref, la sagesse s'incarne aussi dans l'espace du silence intérieur que nous savons plus ou moins vivre en nous, en dehors des pressions extérieures. Et justement, si nous nous laissions inspirés par un homme, une femme de sagesse pour lequel nous apprécions la posture, l'éthique, la manière posée de parler...Quand je pense au rire constant du Dai Lama avec tous ses interlocuteurs, comment ne pas penser à l'enfant intérieur que chacun de nous porte depuis sa naissance. Et si la sagesse travaillée était en quelque sorte une manière de redonner de la voix à notre enfant intérieur, celui qui étouffe parfois et qui toque à notre porte tous les jours ? Vous l'entendez ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans psychologie positive
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".