Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 22:50

 

Deux scènes : un papy cigarette au bec tenant sa petite fille dans la mer près de la plage, plus loin, au bord du canal de Sète au Rhône, un pêcheur, clope à la bouche et smartphone vissé à l’oreille, avec un œil sur la canne à pêche…Scènes de paradoxe de mon point de vue.

Le premier semble bienveillant avec sa petite fille mais, bon sang, pourquoi garder une cigarette sous le nez de la petite alors qu’il a de l’eau jusqu’au thorax ? Le deuxième qui pourrait, comme beaucoup de pêcheurs, vivre la tranquillité du lieu, uniquement attentif à sa ligne a besoin d’une cigarette allumée et d’un smarphone branché ?

 

Et rappelons le paradoxe numéro un du tabagisme en France. Les cigarettes sont en vente libre dans les bureaux de tabac avec une mention sur le bord du paquet : fumer tue ou autre slogan sensé dissuadé à l’achat ou la consommation excessive. Vous avez donc le droit d’acheter ce qui vous tue ! Imaginerait-on un café ou une brasserie vendant de l’alcool avec comme indication sur la bouteille de bière : l’alcool vous tue !

Plus de 80 000 décès par an, soit plus de 200 par jour liés à la consommation directe de tabac (la première cause de mortalité évitable en France; source : Ministère des solidarités et de la santé) et près de 1500 à 3000 par effet du tabagisme passif ( les personnes exposées au contact fréquent de fumeurs) ne semblent pas des arguments choc avec toutes les campagnes de santé pour réduire de manière significative ce mal français qui touche tout autant les jeunes que les moins jeunes.

Si nous voulons jouer un peu dans la cohérence d’une démarche préventive et respectueuse de la liberté individuelle, il me semble que deux options se présentent :

-supprimer la vente des cigarettes en France. Les mauvaises langues vont crier à l’utopie en pensant que l’Etat avec les prélèvements de la SEITA ne s’y risquera pas sans parler d’une grève massive des gérants de tabac presse.

- supprimer la mention « FUMER TUE » sur les paquets de cigarette. Et encourager par l’intermédiaire des professionnels de santé, pharmaciens, médecins,…la simple question « Vous fumez ? Combien de cigarettes par jour ? Vous savez que vous réduisez votre durée de vie ? C’est ok pour vous ?"

Je rêve de voir des pêcheurs pêcher avec une ligne et sans plus. Je rêve de grands parents faisant la pause « stop tabac » quand il s’agit de s’occuper de leurs petits enfants. Heureusement, je crois qu’ils existent encore.

Faire une chose à la fois pourrait être le slogan de demain au cœur d’une société qui pousse chacun à faire plusieurs choses à la fois.

Quand je pêche, je pêche, quand je m’occupe de ma petite fille, je m’occupe de ma petite fille.

Et nous rejoignons Montaigne, amateur du bien vivre qui disait déjà au XVI ème siècle : "Quand je danse,  je danse et quand je dors, je dors."

Avons nous encore besoin de fumer ?

 

pour aller plus loin : www.tabac-info-service.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".