Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 20:19

Debout devant plus de 1300 personnes, il invite chacun à joindre ses deux mains, à se pencher en avant puis il suggère que chacun lève sa main avec le pouce pressé contre l'index. " Vous voyez, comme votre pouce se relie à votre index, vous êtes tous reliés ici. Nous sommes tous connectés sur la terre, avec la nature, les animaux, le soleil..."

Avec un ton exhortatif et une douceur malicieuse qui passe dans le regard, Satish KUMAR, ce jeune d’esprit de 83 ans, viens de créer un lien fort au cœur d'un symposium organisé par le magazine INRESS (1) à Toulouse sur le thème "Nature extraordinaire, vers une écologie spirituelle." Imprégné de la philosophie de Gandhi dans sa jeunesse, activiste pour la paix, en 1962, il a réalisé une marche de plus de 8000 kilomètres pour rencontrer les dirigeants des grandes puissances nucléaires à Moscou, Londres, Paris et Washington en leur proposant un sachet de thé. Symbole ?

« lorsque vous penserez que vous devez appuyer sur le bouton, arrêtez-vous pendant une minute et prenez une bonne tasse de thé ».

Converti à l'écologie spirituelle, il explique avec force conviction sa thèse. Nous sommes trinitaires avec un lien entre le sol, le soi et la société. Nous devons  sortir des divisions qui sont des illusions et croire à la beauté de la diversité humaine et de la nature. En effet, la nature ne devrait pas être perçue comme une ressource économique mais davantage comme la source de toute vie. Nature a aussi une étymologie proche de naitre, natal. "Vous, en France, vous avez vécu une première révolution en 1789. C'est l'heure maintenant d'une deuxième révolution non violente. La peur et la colère sont à remplacer par le pouvoir de l'amour". Activiste expérimenté, Satish KUMAR n'est pas qu'un orateur captivant son public par sa congruence. Il est aussi le fondateur d'un centre international d'écologie dans le Sud de l’Angleterre où il vit actuellement. Et puis, avec une pointe d'humour, il insiste pour que nous commencions par nous aimer nous-mêmes. " Je suis bon et j'ai un grand potentiel." Et les 1300 participants de reprendre en cœur ce slogan inhabituel.

Ce samedi, cet homme missionnaire a fait passer un nouveau courant : un courant d'oser, un courant pour sortir de nos divisions intérieures et extérieures. Pour lui, chaque être vivant dans la nature est doué d'une conscience comme le soleil, notre frère soleil ou encore notre mère Gaia. En cela, il rejoint très clairement la démonstration de Rupert Sheldrake, biologiste anglais, auteur des concepts de résonance et de champ morphique (2), qui s'est exprimé après lui ( via une vidéo dédiée au symposium). Au XVII ème siècle, Descartes, dans un esprit scientiste, a voulu faire croire que l'esprit est à séparer du reste donc du corps ou de l'âme alors que les premiers peuples ont toujours relié corps, esprit et âme. Et cette "séparation" a cautionné ensuite au XXème siècle une science qui cherche à tout expliquer sans croire que le spirituel est aussi une réalité. Après l'erreur de Descartes, il est urgent de vivre cette reconnexion corps-esprit-âme pour inviter chaque être humain à retrouver son intériorité et une capacité de reliance profonde avec la nature.

Dans un monde en voie de destructuration, l'enjeu de civilisation est bien là : retrouver notre connexion  avec la nature pour retrouver notre humanité profonde et changer nos comportements. Le chantier est ouvert...

(1) https://www.inrees.com/

institut de recherche d"expériences extraordinaires fondé par le journaliste, Stéphane Allix et qui publie une revue trimestrielle INEXPLORE. Sa ligne éditoriale concerne toutes les sciences ouvertes sur l'innovation, le vivant, la nouvelle conscience avec une recherche de pédagogie auprès du grand public.

(2)  résonance morphique.  "C’est l’influence qu’exerce tout système auto-­organisé passé sur les systèmes homologues présents. Atomes, molécules, cellules vivantes, plantes, animaux, sociétés, cultures, systèmes solaires, galaxies, sont des systèmes auto-organisés. Nos machines n’en sont pas, mais nos comportements ou nos pensées en sont. Chaque système se présente sous une certaine forme. La résonance morphique suppose que cette forme est comme mémorisée quelque part, dans un « champ morphique », ou « champ de forme ». Prenez des pratiques nouvelles telles que le skate-board ou la navigation sur Internet : plus leurs adeptes sont nombreux, plus leurs champs de forme se renforcent et plus ces pratiques deviennent faciles à mettre en œuvre. Je ne suis pas l’inventeur de ces concepts ; je n’ai fait que systématiser ce que d’autres avaient déjà imaginé au début du XXe siècle, souvent dans la mouvance d’un génie trop négligé : Henri Bergson. " Rupert Sheldrake dans un interview.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".