Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2021 7 12 /09 /septembre /2021 20:46

Quel est le premier geste professionnel de votre journée ? Cette question reprend de l'actualité avec la rentrée, le retour à plus de présentiel pour un certain nombre de salariés du privé et d'agents du secteur public.

En effet, les neurosciences semblent montrer que notre conditionnement dans le monde du travail est souvent impacté par des habitudes historiques que nous avons prises et pour lesquelles nous ne voyons pas forcément leur aspect nocif, ou encore elles sont  devenues tellement banales que nous n'y pensons même plus. Vous voulez un exemple ?

Pour celles et ceux qui utilisent un ordinateur dans leur métier de manière récurrente, quel est votre premier geste professionnel ? D'après les statistiques, il semblerait que bon nombre parmi nous ( et j'en faisais partie) commence à ouvrir leur messagerie pour découvrir souvent la litanie des mails posés les uns au dessous des autres. Et , suite à un retour de congés, certains appréhendent ce moment quand d'un simple clic l'écran d'ordinateur est envahi par  une avalanche de 200 à 300 courriels et parfois plus.

Or, en écoutant une conférence récente de Florence Hunot Cortès, victime d'un burn out il y a quelques années, et devenue  une coach spécialiste de la gestion efficiente du temps, j'ai revu cette vieille habitude. J'ai choisi de manière conscience de commencer mes journées par une activité m'invitant à une concentration très centrée comme la préparation d'une intervention pédagogique ou encore la mise en forme d'une action de formation. Et miracle ! J'ai constaté, depuis plusieurs semaines que je pratique cette nouvelle habitude, que cela crée plus d'unité, de sérénité en moi comme si mon cerveau me disait au fond " Je suis bien quand tu te concentres sur une chose à la fois. J'ai horreur du zapping quand tu passes instinctivement d'un courriel à un autre sans rapport entre eux. J'ai besoin de centration !"

Au delà de ce premier geste professionnel du matin, je vous invite, à l'occasion de cette rentrée particulière ( pas de confinement pour l'heure à l'horizon mais la réalité de nouvelle organisation du travail avec l'émergence forte du télétravail dans tous les secteurs d'activité), de revisiter vos habitudes.

Sont-elles simplement des routines banalisées

ou sont-elles vraiment aidantes pour votre efficacité et votre sérénité au travail ?

Ainsi, nous pourrions facilement disserter sur l'art de la pause, je parle de la vraie pause, pas celle du café  pris devant la machine à café debout ou entre collègues où le sujet "job" peut reprendre facilement le dessus. Quand j'accompagne en coaching individuel des managers, je suis assez frappé du fait qu'ils négligent l'importance de la pause comme s'ils n'y avaient pas droit ou encore qu'ils se devaient de montrer une continuité de service totale...Or, les spécialistes de la chronobiologie ont, depuis plusieurs années, démontrer l'importance de l'alternance activité-repos, d'un cycle régulier dans la journée. Et, si vous expérimentiez l'art de la pause, celle qui régénère le cerveau, qui fait du bien au corps comme au mental ? Dans cette perspective, je recommande souvent ce que j'appelle la pause respiration. De quoi s'agit-il ? Tout simplement, au moins une fois par demi journée, de stopper toute connexion avec un objet numérique (téléphone, smartphone, ordinateur, tablette numérique..) et de prendre le soin de revenir à soi ( porte fermée si vous pouvez être seul dans votre espace de travail). Prendre le temps d'accueillir son état de tension, de ce qui se passe dans le corps ( mal de dos, front crispé,  mental saturé...) ou encore quelque part de la détente dans le corps. Puis, prendre le temps de grands inspirs et expirs pour redonner de l'oxygène au cerveau et terminer tranquillement par un exercice d'étirement ludique, en mettant l'intention dans la présence à l'ici et maintenant. Rappelons nous que le premier moyen anti-stress n'est pas un appareil moderne connecté mais tout simplement notre respiration.

Enfin, si vous faites le choix de la révision de vos habitudes de travail, bravo ! C'est un beau pas de conscience avec vous-même. Et je vous recommande d'expérimenter ces nouvelles habitudes au moins sur 21 jours ( soit un mois) car les spécialistes des comportements indiquent que cette durée est minimale pour que ce  nouveau comportement devienne une habitude ancrée et durable. Avec le kaizen, l'art des petits pas. Choisissez une seule habitude à la fois, expérimentez la sur 21 jours...avant de passer à une autre habitude.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".