Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 05:35

Complétement déshydraté, le corps quasiment tétanisé par l'effort, les pieds en sang, et les yeux à l'agonie, il eut juste le temps de dire dans un dernier soufle :" Nous avons gagné" et l'homme s'écroula devant les hauts dignitaires grecs. La Grèce venait de remporter une victoire contre la Perse à Marathon. Il aurait parcouru près de 42 kilomètres 195 ( selon la légende) pour rallier Marathon à Athènes. Il a donné sa vie pour annoncer cette victoire. Nous sommes en 490 avant Jésus Christ.

Depuis cet événement, parfois remis en question dans son authenticité par les historiens, le marathon, avec cette distance mythique de 42 kilomètres et 195 mètres, est devenu une épreuve sportive de grande notoriété, crée à l'occasion des premiers jeux olympiques modernes en 1896 en Grèce. Le premier vainqueur, un grec, ne mourut pas à l'arrivée et réussit l'exploit de couvrir la distance en moins de 3 heures. A ce jour, le record du monde vient d'être battu en septembre, à l'occasion du marathon de Berlin, par le kenyan Patrick Makau en 2 heures 3 minutes et 38 secondes !

L'engouement pour ce genre d'épreuve devenue très phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpgpopulaire continue de faire des adeptes. Au delà des grands marathons de New-York, de Chicago, de Londres, d'Amsterdam ou de Berlin, en France, ce week-end, deux marathons étaient programmés : l'un à Reims et l'autre à Montpellier. Près de 1000 participants pour l'un et plus de 1200 pour l'autre.

Quand j'ai eu l'occasion d'échanger avec plusieurs coureurs de marathon , j'ai constaté que leur motivation tournait souvent autour d'un dépassement de soi. Chacun a à coeur de réaliser un temps, et d'aller au bout de 3 à 6 heures d'effort sur le macadam et parfois sous une forte chaleur.L'un m'a  confié qu'il voulait descendre sous la barre des 3 heures par rapport à son temps de l'année précédente. Dans l'esprit du marathonien moderne, en général bien préparé à une épreuve d'endurance longue qui peut être incertaine ( le risque d'abandon est une donnée suite à des crampes ou épuisement des réserves), il s'agit d'aller quelque part au bout de soi-même, au bout d'une quête de soi. Ce jusqu'au boutisme ne va pas jusqu'à la mort, fort heureusement, mais l'état physique de plusieurs marathoniens, sur les tables de massage après l'arrivée, montre des visages creusés par la fatigue, des pieds boîteux et même une concurrrente en hypothermie enveloppée dans une couverture en aluminium et qui a dû été évacuée .

Ceci étant, dans le regard de celui ou celle qui a franchi la ligne d'arrivée , il y a cette fierté de l'avoir fait, d'être aller au bout de soi-même au delà de la souffrance physique et mentale. Je suis pour ma part toujours impressionné par cet esprit du marathonien qui pourrait parfois inspirer notre société dans ses valeurs profondes.

Savoir se préparer pour affronter les épreuves et la crise du siècle,

Se préparer mentalement.

Savoir tenir la distance malgré les coups au moral et les accidents de parcours.

Savoir gérer lucidement le temps pour aller jusqu'au bout en gérant l'épreuve en économisant   ses efforts. Savoir détendre son corps dans une descente , c'est apprendre à se détendre au coeur de moments difficiles .

Et enfin, savoir savourer avec bonheur sa réussite et en tirer des enseignements sur la connaissance de soi pour d'autres défis...

Le marathonien nous donne à voir que la vie passe par des moments de toutes les couleurs...jusqu'au dernier soufle  !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".