Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 20:08

INTERVIEW DE BRUNO HOURST : PREMIERE PARTIE

 

Il arrive à ma rencontre, dans ce petit coin perdu dans la campagne dijonnaise. Le soleil est déjà couché et je suis impressionné par la stature qui s'avance. Le ton est chaleureux et ouvert pour une première soirée d'échange au coin du feu. Quand le visage de Bruno Hourst m'apparait à la lumière, il est celui d'un homme buriné par la vie, pensez : marin, plus tard, enseignant en mathématique...puis concepteur et promoteur reconnu autour de ce qu'il appelle lui-même le mieux apprendre. L'homme est précis sur les mots, il écoute beaucoup avant de se livrer. Sa science n'est pas dans la théorie mais accouchée d'une longue expérience auprès des marins, des élèves souvent en difficulté et de recherche aux Etats Unis et en Australie.

 

D'où vient votre démarche que vous dénommez le "mieux apprendre" ?

L'approche pédagogique du "mieux apprendre" se rattache au courant anglo- saxon de l'accelerative Learning qui, elle-même, prend ses racines dans la suggestopédie développée par Georgi Lozanov. Dans les années 60, Lozanov, médecin et psychologue bulgare, s'intéresse dans le cadre de son doctorat aux phénomènes d'hypermnésie. Il se demande  si les personnes ayant des capacités de mémorisation exceptionnelle sont des individus exceptionnels ou bien, si on leur a appris  à apprendre d'une manière différente. A partir de cette recherche, Lozanov en conclut que n'importe qui peut apprendre bien plus vite que ce que notre système éducatif considère comme normal, avec une mémorisation à long terme. Repris aux Etats Unis, ces travaux vont être à l'origine de l'accelerative learning. En cherchant moi-même un équivalent  français, j'ai choisi l'expression "mieux apprendre". Et effectivement, nous savons tous apprendre mais avec cette approche, nous découvrons que nous pouvons mieux apprendre.

 

En quoi le "mieux apprendre est-il spécifique par rapport aux apprentissages traditionnels ?

L'approche du mieux-apprendre s'appuie sur un certain nombre de principes à priori de bon sens et que notre système scolaire a progressivement oublié.

Un de ces principes de base : nous apprenons tous différemment. Or vouloir faire apprendre à des enfants la même chose, de la même manière, au même âge et au même moment est une absurdité dont on voit les ravages tous les jours. Oblige-t-on tous les enfants à savoir marcher à 10 mois et 12 jours ?? Et pourtant le taux de réussite de cet apprentissage difficile est de 100% !

8 enfants

Un autre principe, c'est l'importance de l'environnement de l'apprentissage, aussi bien physique que social, émotionnel que mental.  Pour revenir au petit enfant qui apprend à marcher, lui apprend-on à marcher à coup de cours magistraux, de punitions, de contrôles, d'interro-surprise, de tensions permanentes ? Bien sûr que non. On l'encourage, on le soutient dans ses efforts, on participe à ses découvertes, on lui fait confiance et on fait confiance à ses capacités d'apprendre. Et le moment venu, il réussit.

 

Par ailleurs, beaucoup de découvertes récentes , notamment en neurosciences, confirment les intuitions du "mieux-apprendre".  Une étude américaine, conduite par des chercheurs faisant autorité, met en évidence l'importance majeure des arts et de la musique pour le développement  des capacités cognitives chez l'enfant. On en vient ainsi à l'expression d'un "apprentissage compatible cerveau" en contraste avec un apprentissage traditionnel qui ne favorise pas un fonctionnement  correct et optimal du cerveau. Rien de nouveau sous le soleil : Aristote, Pythagore, Tolstoî, et plus récemment Montessori et Freinet ont utilisé les grands principes du mieux apprendre.

Mozart-Beethov.jpg

 

 

Dispose-t'on de résultats comparatifs dans les classes scolaires entre méthode traditionnelle et "mieux apprendre" ?

Différentes études et expérimentations ont été conduites dans le monde anglo-saxon. La guggenheim School de Chicago est reconnue aujourd'hui comme une école célèbre dans le monde entier. Située dans un quartier difficile de la ville ( population noire et portoricaine), elle était à la dérive et en passe d'être fermée. Déterminée, la directrice chercha une formation nouvelle pour ses professeurs, elle fit ainsi appel à Peter Kine, spécialiste de l'integrative learning, une des formes de l'accelerative learning.

 

D'une durée de 30 heures ( une semaine) et située à l'extérieur de l'école, une formation fut  proposée aux enseignants par demi-groupe. Bien que sceptiques pour beaucoup au départ, et la directrice leur ayant laisser toute liberté d'appliquer ou non cette nouvelle méthode, ils montrèrent beaucoup d'enthousiasme à la mettre en application. L'impact sur l'école,dès la première année fut surprenant. L'absentéisme avait pratiquement disparu et le niveau en lecture et mathématique augmenta de manière spectaculaire. En deux ans, l'école passa du 16ème rang ( dernier au classement) au 2ème rang de l'académie !

D'autres conséquences plus individuelles furent constatées à travers le discours d'élèves s'étonnant : "Tiens, mes profs ont changé ! Ils sont tellement mieux maintenant ! "

En Australie, des effets comparables , avec le changement de l'environnement scolaire, furent constatés. Même si les résultats scolaires n'ont pas connu une explosion, un profond changement d'attitude s'opéra chez les enfants comme chez les enseignants. Plus de motivation, moins de problème de comportement en classe et hors classe pour les élèves et les enseignants ont trouvé plus d'harmonie dans leur vie professionnelle comme dans leur vie personnelle.

 

le premier dessin ( proposé par Bruno Hourst) illustre les 8 intelligences multiples , concept mis en lumière dans les années 1980 par le chercheur américain Howard Gardner.

 

le deuxième dessin ( proposé par Bruno Hourst) illustre avec  Mozart et Beethoven l'importance de la musique dans le soutien aux apprentissages. La musique est considérée comme l'une des  8 intelligences multiples.  

 

voir site de Bruno Hourst : mieux-apprendre.com ...en attendant la deuxième partie de l'interview !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".