Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 23:08

En l'espace de quelques jours, j'ai pu entendre des langues très diversifiées dans la belle ville de Montpellier, certes cité cosmopolite mais bien ancrée dans le bassin méditteranéen, pays de la langue d'OC ou d'Occitanie.

Une jeune fille dans le tram : " Je me suis fait massacrer le bras" en évoquant une simple chute qui, en apparence, lui a valu  un léger hématome sur le bras .

Dans le cadre de la visite du magnifique prieuré de Saint Michel de Grammont, la guide, dans un style très épuré évoquait : " le superflu était interdit à l'époque." faisant référence au monastère et à la règle que s'imposaient les moines du moyen-âge et effectivement le site et l'église en particulier sont très dépouillés sans aucune statue. Par ailleurs, devant des passionnés dans un sport, j'ai entendu le langage ininterrompu de celui ou de celle qui n'a de cesse d'engloutir son interlocuteur dans une langue de passion sans forcément se préoccuper du niveau d'attention de son vis à vis qui peut dangereusement se fâner à la longue. Enfin, nous pourrions évoquer à côté de la langue d'exagération des jeunes pouvant traduire cette soif de vivre avec des émotions intenses,  la langue soutenue des conférenciers voulant faire passer un message dans une forme de neutralité intellectuelle,  la langue passion des sportifs, la langue de bois ou xylolalie de nos chers politiques, art où il s'agit de tenir la parole sans se compromettre et en restant le plus universel possible pour éviter la critique.

Toutes ces formes de langue ou de langage ont bien sûr leur justification historique,culturelle ou encore sociologique. Elles nous montrent aussi des univers qui peuvent vite devenir entre elles tour de Babel, chacun se réfugiant dans son propre langage, sa propre représentation du monde. Qui pourra alors tenter de relier toutes ces langues, facteurs aussi du lien social ?palmier.jpg

L'Afrique a inventé la cabane à palabres encore dénommé arbre à palabres, véritable institution dans les villages pour se réunir, prendre le temps de s'écouter et régler autant que possible à l'amiable les petits et gros problèmes du vivre ensemble.

Nous avons probablement à réinventer, ici en Europe, des espaces à palabre  prenant le temps d'écouter nos diverses langues avant de rechercher des solutions.

Invité récemment pour "faire connaissance" au coeur de Montpellier dans une maison au jardin exotique , j'ai pu goûter, avec mon épouse, au milieu de palmiers, de plantes hautes, peuplé de lézards blancs, et assis sur un petit banc de pierre, au sens de l'hospitalité aigu de nos hôtes et à cet autre langage, celui qui reste le plus fondamental, le langage du coeur. Les mots prennent une autre saveur, nous sommes baignés dans un aller-retour, dans un donner-recevoir. Et Françoise Dolto nous rejoint avec son slogan " Tout est langage". Oui, la manière d'accueillir, de retenir ou non sa parole, de poser sa voix en soi ou en dehors de soi, de regarder plus ou moins son interlocuteur...tout peut faire résonance. Ce langage du coeur ou langage de l'intelligence émotionnelle peut simplement s'énoncer avec la formule suivante :

Si nous avons deux oreilles et une seule langue,

c'est pour au moins deux fois plus écouter que parler.

 

Chut ! Je vous écoute...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Brigitte andré paracini 15/07/2011 11:47


j'ai été touchée profondément par la force de la douceur de la Parole de Dieu l'été dernier en Chartreuse; la profondeur de l'instant-kairos; l'intensité du silence.
pour des coeur à coeur qui font du bien. tout simplement.

à tout bientôt alors! la "jardinière des sens"!!!!


Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".