Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:29

Ce week-end, Paris under the snow, Paris sous la neige et le temps de traverser la capitale sous terre par le métro. Mais qu'est ce que je vois dans la rame de métro dans laquelle je m'engouffre avant le signal sonore et la fermeture automatique des portes ?

Non pas des petits hommes verts mais des hommes jeunes ou moins jeunes, des blancs, des noirs, des beurs et des femmes aussi reliés aux oreilles par un petit fil de couleur blanche. On pourrait croire aussi à des espions ou des agents de surveillance ! Et parfois, certains arborant un espèce de cache oreille de couleur noire ou blanche. Est ce le froid qui les oblige à porter un tel accoutrement ?

mp3-metro.jpg

Ils sont dans leur monde, manifestement pas celui du métro. Je soupçonne, au rythme de leur balancement pour certains, des rythmes de musique cool, soutenus, ou aériens pour échapper à l'attraction du sous-sol. Mais je note que les fils restent reliés à leur seul utilisateur.

Je fais un rêve : et si chacun se reliait aux autres par ce fil blanc, ce fil de vie qui nous rappelle notre humanité et non notre isolationisme ? Une voie s'élève soudain dans le bruit de fond du métro secoué par les arrêts réguliers. " Je n'ai pas de quoi manger. Merci de me donner de quoi manger, un ticket restaurant..." Et notre homme de passer près de chacun, guettant du regard celui ou celle qui donnera la pièce. Etrange ballet sous-terrain emmenant ses parisiens au lot quotidien, ses touristes venant d'Amérique, du Japon, ou d'ailleurs et ses fidèles crieurs de pourboire.

Olivier Galland, sociologue renommé en matière de jeunesse, évoquait un jour le fait que la sphère familiale n'est plus tout à fait familiale avec l'intrusion des nouvelles technologies : ordinateur, internet, téléphone portable et sms, smartphone. Jadis, le jeune qui rentrait chez lui retrouvait sa chambre, ses jeux, ses livres mais était bien chez lui. Aujourd'hui, il n'est plus forcément chez lui : il peut tchatter avec des inconnus , se connecter avec ses copains à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Bref, tout en étant physiquement chez lui, il peut être complétement ailleurs, déconnecté de la sphère et du cercle familial. Attention danger pourraient crier les défenseurs de la cellule familiale traditionnelle. Or force est de constater aussi que l'espace public, de manière paradoxale, devient un espace de repliement sur soi, du privé quand ces mêmes jeunes restent connectés à leur musique téléchargée sur mp3, voulant échapper à l'espace confiné du métro.

Cette nuit, j'ai fait un autre rêve : je vois à nouveau un crieur dans le métro qui proclame : " Enlevez vos appareils, enlevez vos caches oreilles, écoutez moi. Quelle musique souhaitez vous entendre maintenant ? " Et brusquement chacun retire un peu surpris son appareillage, regarde avec curiosité ce personnage qui a osé braver le tabou. " Oui, répète t'il. Je peux vous faire entendre la musique de votre conscience. La musique qui vous donne le goût de vivre, le goût de vous relier aux autres, la musique qui tisse , comme une toile d'araignée, du lien entre tous les vivants." Et des gens se regardent, se sourient, communiquensapin-la-fayette.jpgt avec un simple regard d'attention dans le balancement du métro au rythme des arrêts. Et notre homme est déjà sortit de la rame à la conquête d'un autre train.

 Un des plus beaux cadeaux au monde, en cette période de Noêl, n'est il pas ce regard donné à autrui sans recherche de bénéfice, de réciprocité, juste pour te dire " Je te vois, je te reconnais." Heureusement, hors du rapport commercial, ou hors du business, il existe encore des lieux pour ce type de regard. Chercher bien, vous en êtes tout près !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".