Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 19:23

A l'issue d'une conférence passionnante relative à la médecine énergétique, l'intervenant demande à une personne volontaire de sortir de la salle. Pendant ce temps, il invite chacun à penser " Je ne veux pas le voir ". La personne revient, il applique le test dit " au clair" en demandant au volontaire de tendre un bras horizontalement et de résister à la pression vers le bas . Constat : dès que l'intervenant a appuyé sur le bras, le "pauvre" volontaire a vu son bras chuter. Puis, l'intervenant demande au volontaire de sortir et propose aux participants une pensée positive " Je suis heureux que tu sois là". Même protocole : le volontaire tend le bras, résiste à la pression exercée vers le bas par l'intervenant et Oh miracle : le bras ne descend presque pas. Démonstration claire : nous sommes influençés dans notre énergie personnelle par l'énergie qui nous entoure et notamment celle dégagée par le groupe de personnes de proximité.

Cette expérience saisissante enseigne l'importance du champs d'énergie qui rayonne ou qui palie ( quand nous sommes stressés ou fatigués) autour de chacun de nous. Ne dit-on pas que cet homme rayonne d'enthousiasme ou encore que cette femme fascine par l'aura qui émane d'elle. Il n'y a pas de secret  : leur champ énergétique produit un rayonnement qui touche l'environnement . Dans nos environnements professionnels , il peut être utile de mieux situer les personnalités énergivores ( qui vous mangent votre énergie) ou au contraire celles qui vous redonnent du tonus.

Autre dimension proche. J'observe de plus en plus, y compris dans la jeune génération , des comportements multivores.

Le multivore a besoin de faire plusieurs choses à la fois. Téléphoner et marcher, manger et téléphoner, parler à une personne tout en pensant à autre chose. Au bureau, les dossiers s'empilent et les post it aussi : il s'agit de répondre par courriel à la société alpha, de téléphoner presque en même temps au collègue et de noter sur un post it la tâche suivante...Tout ce débordement d'activisme pourrait laisser penser à une super efficacité du style " faire le plus de choses en un minimum de temps". Or les études scientifiques, les constats des formateurs en management confirment que les multivores secrètent du stress en voulant courir plusieurs lièvres à la fois avec le risque de se perdre dans une agitation mentale quasi permanente, même si la personne vous dira qu'elle est très bien organisée. En tant que formateur et coach, quand j'entends que la pratique de manger devant son ordinateur semble devenir une norme dans certains milieux professionnels, je suis inquiet pour ces personnes qui se conditionnent à ne même plus s'accorder le temps de la pause méridienne.

Heureusement, il semble que se dessine aussi un courant émergeant de personnes que je rencontre  dans mes stages " efficacité et sérénité en milieu professionnel" et qui veulent, même si les contraintes de charge de travail ou de culture sont lourdes, retrouver le sens de la vie, le sens d'un rythme plus naturel , bref retrouver un second souffle dans leur vie. Je les appellerai les comportements unifiants. La première caractéristique de ce type de comportement est de chercher humblement à réaliser une chose à la fois. Je redis bien une chose à la fois : je téléphone ou je frappe un courriel, je mange avec plaisir un repas ou je lis le journal. Je sors un dossier à la fois sur le bureau pour le traiter. Quel repos pour un cerveau déjà sursollicité par des stimuli toute la journée ! Deuxième caractéristique : la vigilance pour prendre des pauses régulières sur la journée, des pauses pour sortir les yeux de l'ordinateur, le corps du fauteuil, et le mental du dossier xyz. Enfin,  la recherche d'un rythme plus proche du naturel, de la nature originelle de l'homme, homme en lien avec notre mère nature. C'est oser vivre davantage dans le présent, dans le souffle de sa respiration. Dans cette recherche de plus d'unité dans sa vie, la méditation de la pleine conscience ou mindfulness ouvre une porte d'accès pour tous. Elle propose de se poser chaque jour dans le silence, dans une attitude paisible et de laisser passer les pensées comme des nuages, d'accepter ce qui vient au mental sans le juger, d'accepter les émotions, les petits inconforts avec ce regard intérieur distancié. Un point de départ dans cette pratique peut être l'attention portée à la respiration, au souffle. Sentir le souffle, sentir l'air entrer par le nez à l'inspiration, sentir l'air sortir par la bouche à l'expiration. Quand notre esprit s'évade vers une pensée, le souffle peut nous aider à revenir à nous mêmes tranquillement, sans jugement. S'exercer régulièrement à ce retour à la respiration consciente est un moyen de retrouver son ancrage dans une présence à soi. Comme l'écrit  un des pionniers de la pleine conscience, le docteur Jon Kabat-Zinn (1), "nous nous apercevons que pour arriver à cette "pleine conscience", il sera nécessaire de se répéter encore et encore qu'il faut être éveillé et conscient. S'efforcer à regarder, à sentir, à être."

Bien sûr, je ne voudrais pas vous infliger une pensée binaire avec d'un côté les mauvais multivores conditionnés et les bons unifiants clairvoyants. Nous sommes probablement un certain nombre à vivre cette tension entre le  dominant mutlivore dans une société cultivant le culte de la performance à tout prix et le désir originel de retrouver la paix de l'âme en visant une unité entre notre cerveau, notre coeur, nos émotions et notre corps.

Et si nous nous posions de temps à autre cette question qui peut nous aider à revenir du multivore à l'unifiant :

" Maintenant, en ce moment précis, où plane mon esprit ? Suis je éveillé ?"

 

(1) extrait de " Où tu vas, tu es", ouvrage très accessible au grand public et montrant les chemins de la méditation de pleine conscience dont les bénéfices ont été validés par des  recherches scientifiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".