Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:14

Bienveillant ou encore veiller au bien. Parmi les professionnels de santé et du social, cette attitude apparait normale. Leur fonction est bien de veiller pour les uns à la santé physique, psychologie des patients et pour les autres, aux conditions d'insertion sociale et professionnelle. En écoutant des témoignages d'éducateurs, d'enseignants ou encore de conseillers en orientation, je me rend compte que le niveau de stress face à des comportements agressifs, rebelles et même manipulateurs de certains de leur public les met en situation de tension et pour certains de  burn out ou, en bon français, d'épuisement professionnel. Or, bien souvent, leur témoignage démontre une grande conscience professionnelle, le souci de l'autre même si cet autre n'a aucune reconnaissance du bien qu'on lui donne.

Tous ces "bons samaritains" habités d'authenticité, de valeurs éthiques fortes ont peut être oublié ou mis entre parenthèse une attitude envers eux-mêmes : l'auto-bienveillance ou se donner du bon à soi-même.

Jusqu'où aller dans la bienveillance quand l'autre reste un mur ou de marbre ?

Jusqu'où accepter que la bienveillance ne rencontre pas d'écho de reconnaissance minimum ?

Jusqu'où accepter ou se conditionner à des horaires de "folie" au risque d'y laisser sa santé, et cela peut concerner des médecins ?

Jusqu'où accepter des comportements de déni, de provocation dans sa classe sans bouger ?

Bref, la liste risque d'être une belle litanie que l'actualité alimente en permanence.

Alors, j'invite simplement, dans l'esprit Kaizen (1), à ce que chacun et chacune se pose ces trois petites questions :

 

Première question : suis je vraiment bienveillant avec moi-même au quotidien, avec mon corps, mon mental et mon âme ?

 

Deuxième question : quand mes besoins fondamentaux de respect, de repos et récupération, sont bafoués par l'humiliation, la pression ou encore la menace, comment est ce que je réagis ?

 

Troisième question : est ce que je prends du temps chaque jour pour me donner du bon, me faire un petit plaisir, m'autocongratuler pour une réussite, goûter un moment de paix avec moi-même dans le silence de mon âme,... ?

 En effet, ce n'est pas la société, l'employeur, ni les amis ou encore la parenté qui peuvent nous donner de la bienveillance avec nous-mêmes. Il n'y a qu'une personne qui peut se poser la question, la méditer et y répondre : c'est vous !

 

(1) lire article KAIZEN ou la stratégie des petits pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".