Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 10:51

Socrate questionne Alexandre :

- Se sentir tributaire des autres ne te rend-il pas amer ?

- Je pense, au contraire, qu'il s'agit d'une richesse.....Mon incapacité à atteindre une parfaite autonomie me montre quotidiennement la grandeur de l'homme. Au coeur de ma faiblesse, je peux donc apprécier le cadeau de la présence de l'autre et à mon tour, j'essaie avec mes moyens de leur offrir mon humble et fragile présence.

Alexandre Jollien,  devenu écrivain et philosophe a connu un parcours humain étonnant. Il passe près de 17 ans dans une institution spécialisée en Suisse en tant qu' infirme moteur cérébral, et est promis à intégrer un atelier protégé pour fabriquer  des boîtes à cigares. Mais une heureuse découverte change son destin.  Il se découvre une passion pour la philosophie et entreprend des études dans un milieu dit normal. Il se lie d'amitié avec le philosophe grec Socrate, un peu plus vieux que lui !

A travers son premier livre "Eloge de la faiblesse"(1), Alexandre Jollien nous questionne avec Socrate sur le sens de la faiblesse et le périmètre de la normalité . Un dialogue à la saveur rafraichissante pour l'âme humaine,  jouant entre le vécu de sa vie en institution, le questionnnement socratique et des intuitions lumineuses.

A mon tour, je vais questionner Alexandre :

- Comment expliques tu, Alexandre, avoir pu échapper à ce qui était prévu pour toi après le passage en institution ?J'imagine que tes éducateurs ont du être supris quand tu as réussis des études de philosophie.

- En fin de compte, plaçé dans un contexte stimulant, je vis mes capacités se développer rapidement. Et puis, la philosophie-en tant que lutte contre les clichés, les poncifs- m'a beaucoup aidé à opposer la raison à tout ce fardeau de préjugés et de sentiments négatifs, à lutter contre l'irrationnel, la peur, la cruauté. (2)

Le témoignage d'Alexandre sur la faiblesse est éloquent. Quand il évoque, au sein de l'institution, son camarade Jérôme paralysé au fond de son lit ne sachant à peine parler qui lui dit : "Caa bva ?". Jérôme représente pour Alexandre la manière dont " le soi disant faible", non productif pour la société peut se révéler une vraie force de soutien pour d'autres.

A la fin de ce dialogue socratique dans lequel les questions sont aussi importantes que les réponses, Socrate demande à Alexandre sa définition de l'anormalité : "L'anormal est peut-être ce qui s'écarte de ce que l'on considère comme une conduite acceptable, répond Alexandre."

Socrate en vient à lui montrer que des comportements en institution n'ont rien d'anormal mais que sortis de ce contexte, ils peuvent paraitre dérangeants. La frontière entre normalité et anormalité bouge en fonction de l'endroit où je me place. Dans une société survalorisant la réussite, la compétition, le défi et celles et ceux qui, soit disant, réussissent, il est certain que le faible, la personne handicapée peut être perçue dans le hors norme, l'anormal. Cependant  pour Alexandre, à travers son parcours dans  lequel " les faibles" de l'institution l'ont aidé, comme il dit, à apprendre le dur "métier d'homme", le regard est tout autre.

Et laissons la dernière question à Socrate : "la faiblesse assumée peut-elle devenir féconde ?"

En tout cas, Alexandre, philosophe auteur de plusieurs ouvrages remarqués, est une réponse en lui-même.

 

(1) Eloge de la faiblesse, 1999. Collection Marabout.

(2) extrait de réponses données par Alexandre Jollien dans son ouvrage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

how to outlook 18/07/2014 14:03

Great word from some of the earliest and best philosophers the world has ever seen like Socrates and I am happy for the motivational topic of discussion here titled The weakness is it abnormal. It has indeed helped me so much during my depression with my work and now I am a free man.

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".