Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:34

Lâcher prise , lâcher prise, nous disent certains psy aux magazines de développement personnel. Lâcher vos crispations, vos obsessions, vos contrôles sur vous et sur les autres, bref lâcher toutes ces tensions qui vous empêchent de vivre plus sereinement . 

 

Or, en remuant plus concrètement ce concept très populaire de lâcher prise, je me sens finalement un brin agaçé, presque indigné comme le suggère Stéphane HESSEL. (1). Pourquoi ?

D'abord, au sens propre, lâcher prise voudrait dire que nous tenions quelque chose que nous arrêtons de tenir. Or peut-on vraiment affirmer, dans un sens littéral, que nous tenions des crispations, des contrôles, des tensions ??...

Et puis, lâcher pour se tenir à quoi ?

Imaginer un alpiniste en train d'escalader une paroi dans la chaîne du Mont Blanc. Et demander lui alors de lâcher ses prises. C'est la chute dans le vide ou au mieux, la récupération par le second de cordée qui pourra le retenir s'il dévisse.

Avec un peu, beaucoup de provocation, je crois plus sérieusement, dans une société fragilisée par la crise, à l'importance justement, comme l'alpiniste, de savoir trouver les bonnes prises pour progresser dans son ascension.

Or, savoir discerner la bonne prise, le bon appui, celui qui va permettre d'avancer devient tout un art notamment dans la quête de l'emploi pour les jeunes.

Environ un jeune sur quatre de moins de 26 ans est demandeur d'emploi. Allez leur dire de " lâcher prise"!!!

Non, ils ont besoin au contraire de s'accrocher , de persévérer dans leur recherche, dans la durée quand le chômage persiste ou quand les petits jobs ou boulots se succèdent, de CDD en CDD sans perspective de trouver immédiatement un CDI.

Alors, oui, APPRENEZ A TROUVER LES BONNES PRISES.

escalade-seul.jpg

De quoi s'agit-il alors ?

 

DE PRISES EXTERIEURES : le réseau des institutions, le réseau des amis qui peut aider à garder le moral, et préserver autant que possible une estime et une confiance en soi.

 

DE PRISES AUSSI INTERIEURES. A l'intérieur de lui, sur quoi un jeune peut-il s'appuyer?Son expérience même jeune d'endurance dans l'effort, sa capacité à relever des défis, à relativiser l'échec...

Une sécurité intérieure ( que certains jeunes hélas n'ont pas eu l'occasion de bâtir dans leur enfance) construite à partir de croyances positives. Oui, je sais au final que je trouverai un emploi. Oui, je crois en ma capacité à m'adapter à des jobs provisoires. Oui, je crois au "rap", réseau d'appui professionnel que je suis en train de me constituer...

Encore est il besoin aussi qu'ils rencontrent sur ce chemin des adultes de confiance qui puissent par un regard, un mot leur renvoyer en miroir : " Oui, courage, je crois en toi, en ta capacité de trouver des solutions, et un travail".

Un  mot sur cette recherche des bonnes prises. Il est parfois utile, comme en montagne, de trouver le premier cordée . C'est un homme ou une femme qui aura l'oeil vigilant pour confirmer si la prise envisagée par le pied ou la main du second est bien sûre et qui pourra,comme on dit dans le jargon assurer "sec" si celui qui fait un pas de recherche de nouvelle prise sent qu'il peut glisser et se perçoit en danger.

 Sortir de sa zone de confort, c'est d'abord oser faire ce pas en avant ...à condition d'avoir une prise solide en arrière pour garantir le passage d'une prise à l'autre.

La prise de risque dans la vie sociale comme professionnelle suppose alors de lâcher prise sur des fausses sécurités ( par exemple les croyances limitantes du style "je ne me sens pas capable de...")  pour prendre des prises solides liées à des croyances ressources.

Yes, you can do it !

 

(1) voir article sur ce blog Indignez vous !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".