Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 05:59

MANDELA.jpgPREMIERE PARTIE

 

Quand chacun est pris dans ses petits ou gros soucis du quotidien, ou encore dans un stress ambiant au sein d'un milieu professionnel , il ou elle peut rêver de ses futurs congés ou vacances en se disant :" Il faut que je tienne jusque là. Les vacances ne sont pas trop loin. Elles vont me refaire une santé, me sortir de tout çà, ....". Ce rêve de "mieux pour plus tard" nous cache  à  nous même la possibilité de rester dans le temps présent et d'y puiser un ingrédient parfois oublié : la JOIE.

Comment accèder à la joie ?

Comment y accèder quand " tout fout le camp", quand le moral est en berne, quand nous ressentons dans nos tripes que notre environnement est instable et que l'avenir est incertain ?

Bonne nouvelle : ces questions, plusieurs auteurs actuels, philosophes, spirituels, psychologues et coachs se les posent et nous ouvrent des pistes, des fenêtres pour sortir de nos conditionnements d'homme ou de femme du XXIème siècle.

Consentir est le mouvement auquel nous convie le jeune philosophe Martin Steffens. Consentir n'est pas se résigner, "c'est voir ce qui est, pour ne plus pleurnicher sur ce qui aurait dû être.C'est s'offrir au  présent...".. Plus loin dans son ouvrage(1), il évoquera le "Oui à la vie, à toute sa vie" pour se réconcilier avec son passé, les épreuves vécues, les décisions que nous avons pu regretter. Entrer dans le chemin de la joie, c'est déjà consentir à ce que je suis aujourd'hui, avec tout ce que je suis.

Mais qu'est ce que la joie finalement ?.

Pour les psychologues, et notamment à travers le courant de l'intelligence émotionnnelle, la joie est une émotion agréable à l'opposé des émotions plus ou moins désagréables que sont la tristesse, la colère ou encore la peur. Et cette joie provoque un état physiologique bien repérable. Joyeux, nous nous sentons légers, sans souci, libérés de nos tensions et ouverts au partage pour accueillir tout ce qui vient de l'environnement. La joie du sportif qui vient de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur : son visage jusqu'à présent tendu par l'effort laisse éclater un sourire, une détente qui le transforme instantanément.  Martin Fourcade, récent champion olympique en biathlon aux jeux de Sotchi nous en offre une image forte : une fois la ligne d'arrivée franchie,  il retire prestement ses skis de fond et dans un geste d'explosion de joie, il les lève vers le ciel ! La joie est belle et bien une énergie qui rayonne autour de soi.

Paul Hervé Vintrou (2), coach de managers et d'équipes, démontre que la joie est bonne pour notre santé et nous permet de décharger nos poids de soucis pour retrouver une légéreté de l'âme. D'ailleurs, nous pourrions tous constater qu'un manager, qui témoigne la joie de vivre au fond de lui, stimule bien plus ses collaborateurs qu'un manager rigide, sérieux, voire triste qui aurait les mêmes objectifs et contraintes à gérer.La joie peut générer du courage, de l'audace en désinhibant les craintes et en nous poussant vers l'action, vers l'oser.

Anselm Grün (3), moine  bénédictin allemand, nous renvoie à nous mêmes : nous sommes responsables de la manière de voir la vie, d'interpréter les événements qui nous surviennent. Certes, nous ne sommes pas des robots pouvant passer avec un coup de "stop and go" de la tristesse à la joie, de la colère à la joie ou encore de la peur à la joie. Il s'inspire du récit biblique de Zaché, ce percepteur d'impôt, petit, roublard qui, à la vue de Jésus, descendit de son arbre pour l'accueillir avec joie. Il nous appartient aussi de rester dans des schémas de pensée plus ou moins négatifs générateurs de sentiments négatifs...ou encore de changer de lunettes pour regarder autrement notre réalité. Bien sûr, quelqu'un peut se  sentir mal dans un environnement qui est stressant, ennuyeux, agressif...Question : que fait ce quelqu'un pour se sentir mieux, un peu mieux dans ce même environnement. Alexandre Jollien, philosophe suisse marqué par une période de vie difficile dans un établissement spécialisé à cause de son infirmité motrice cérébrale le témoigne : " Quand je vais moins bien, je me demande tout de suite : qu'est ce que je peux faire concrètement pour aller mieux ?"

Les portes d'accès à la joie passent par ce changement de posture, ce réflexe salutaire :

descendre de son arbre et aller à la rencontre de soi ou/et de l'autre, ouvrir son regard sur ce qui est vivant en soi et autour de soi, et enclencher une action. A suivre...

 

photo : la joie de Nelson Mandela (1918-2013), ancien président de l'Afrique du Sud.

 

(1) consentir à la vie, une porte sur l'espérance


(2) Manager dans la joie


(3) ANSELM GRUN, moine manager au grand coeur

 






Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".