Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 13:37

Pourquoi les arbres nous font-ils tant de bien ?

 

En cette période estivale où l'arbre est déjà synonyme d'ombrage solaire, de recherche de fraîcheur par temps de canicule, je m'interroge sur la valeur psychologique des arbres dans leur immense diversité et dont la plupart vivent bien au delà de la durée moyenne d'une vie humaine (1). J'ai eu la belle occasion de rencontrer récemment Francis HALLE, spécialiste reconnu mondialement en matière de botanique des arbres. Et j'emprunte volontiers le titre de cet article à un chapitre de son dernier livre (2).

 Certes, l'arbre en tant que plante répond déjà à quatre fonctions pour l'être humain : servir à la consommation notamment avec toutes les catégories de fruits continentaux ou exotiques, contribuer à la composition d'un médicament, contribuer à la fabrication des matières premières comme le papier ou encore servir de bel ornement autour des lieux de vie et des habitations. Mais Francis HALLE nous montre que l'arbre répond à des besoins encore plus subtiles.

Une enquête menée à Chicago, ville réputée (hélas) pour le taux de sa criminalité, a démontré que les habitants des quartiers difficiles qui avaient la chance de voir un ou des arbres devant leurs fenêtres (et non pas seulement du béton) avaient des relations plus calmes avec leurs enfants et leurs voisins. La raison : l'arbre apaise l'esprit agité et le fait de pouvoir laisser reposer son regard sur un feuillage réduit la fatigue mentale et augmente la faculté d'attention. Et les zones urbaines dans cette ville à plus forte densité d'arbres sont les zones dans lesquelles le taux d'agressions est le plus faible ! Explication : les arbres stimulent la rencontre en dehors des appartements et les gens dehors peuvent davantage surveiller l'environnement et notamment les enfants moins livrés à eux-mêmes. Intéressant de constater cet effet "arbothérapeutique" en cascade car la présence d'arbres modifie le style de vie dans ces quartiers.

En dehors de ce cas spécifique, je constate pour ma part que l'arbre et la forêt sont des espaces de ressourcement essentiels autour des villes. A Londres, les anglais vont régulièrement dans les grands parcs londoniens ( Hyde park, Green park...) à la pause méridienne et profiter de la pelouse pour se détendre en sortant du travail. L'été, sur le littoral méditteranéen, la recherche de pinède composée de pins parasols est très recherchée par les touristes près des étangs pour trouver un peu de fraîcheur par temps de canicule. Quant aux pratiquants de gymnastique chinoise de bien être comme le  tai chi chuan ou encore le qi gong, ils aiment pratiquer en plein air ( quand c'est possible) et souvent à proximité d'arbres, comme si l'énergie de l'arbre les attirait naturellement...

L'arbre reste en tout temps un formidable être vivant offert au symbolisme. Pensons aux arbres de décision, à l'arbre avec ses branches et ses sous branches  pour dessiner une carte heuristique, ou encore à l'arbre droit en gymnastique... micocoulier-4.jpg

En psychologie positive, je vous propose  trois dimensions de l'arbre pour nous aider à repérer notre croissance intérieure  :

 

Les racines qui incarnent nos valeurs "racine", celles qui nous font tenir debout au delà des épreuves de la vie.

 

Le tronc qui garde la trace de notre vécu depuis la naissance protège notre âme. Ce tronc, c'est notre cuirasse de "ressources" capable de nous stimuler pour trouver des solutions, sortir d'une impasse ou encore faire face à une adversité.

 

Le feuillage et ses fruits constitue notre fécondité sur terre, ce que nous produisons non seulement en tant que faire ou en tant qu'activité mais aussi en tant qu'être humain doué de sensibilité, d'empathie avec son environnement ou encore de créativité. 

Dessiner son arbre, c'est assurément descendre au plus profond de son humanité pour se la révéler.

 

(1) des pins de la californie ont plus de 5000 ans et l'arbre le plus âgé, le Lomatia  situé en Tasmanie  aurait plus de 43 000 ans, donc né à l'époque de l'homme de Neanderthal !

 

(2) " Du bon usage des arbres : un plaidoyer à l'attention des élus et des énarques", Actes Sud; 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Antigua apparel 02/07/2014 13:01

Trees are so good but I always think why humans have failed to realize that trees do a lot of favor for us. We live by inhaling oxygen and trees give that oxygen to us. In fact it is humans who tend to do the deforestation.

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".