Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:07

37 à 35 , voilà ce qui a permis ce Dimanche à la belle équipe de France de handball de l'emporter finalement contre une tenace équipe danoise après une heure de jeu prolongée par deux mi temps de 5 minutes...car le score était de 31 à 31 à l'issue du match réglementaire. Bien malin qui pouvait alors assurer la certitude de la victoire pour une équipe !

En effet, même si nos bleus ont conquis leur quatrième titre de champion du monde et apparaissent comme une équipe experte pour gérer la pression jusqu'au bout, les qualités du gardien danois incroyable de réflexe (stoppant notamment un pénalty décisif vers la fin du match) et du mental d'acier des joueurs auraient pu faire basculer le score final. Notre cocorico national est préservé mais chapeau messieurs les danois !

Cette histoire sportive à haute dose d'émotions nous rappelle, dans nos vies secouées par les événements heureux ou moins palpitants, que rien n'est jamais joué à l'avance. Tout reste toujours possible, le pire peut être mais j'ose dire aussi le meilleur. Ecoutons l'histoire du cheval blanc .

cheval-blanc.jpg

 

Un  vieux chinois suscitait la jalousie des plus riches du pays parce qu'il possédait un cheval blanc extraordinaire. Chaque fois qu'on lui proposait une fortune pour l'animal, il répondait : " Ce cheval est beaucoup plus qu'un animal pour moi, c'est un ami, je ne peux pas le vendre."

Un jour, le cheval disparaît et ses voisins se rassemblent devant l'étable et font leur commentaire : "Pauvre idiot, il était prévisible qu'on te le vole. Qu'est ce qui t'a pris de ne pas le vendre ! Quel malheur !" Mais le vieux chinois se contenta de répondre : "N'exagérons rien. Disons que le cheval ne se trouve pas dans l'étable. C'est un fait. Tout le reste n'est qu'une appréciation de votre part. Comment savoir si c'est un  bonheur ou un malheur ? Nous ne connaissons qu'une partie de l'histoire. Qui sait ce que ce cheval va devenir ?"

Les gens se moquèrent de lui et le considéraient comme un simple d'esprit. Quinze jours plus tard, le cheval blanc revint.  Il n'avait pas été volé. Il s'était simplement évadé et avait ramené une douzaine de chevaux sauvages. Et les villageois allèrent trouver le vieux chinois.

" Tu avais raison, ce n'était pas un malheur mais une bénédiction."

chevaux-sauvages.jpg

- Je n'irais pas jusque là, répondit le vieux chinois. Contentons nous de dire que le cheval blanc est revenu. Comment savoir si c'est une chance ou une malchance ? Ce n'est qu'un épisode. Peut-on connaître le contenu d'un livre en ne lisant qu'une phrase ?

Les villageois repartirent convaincus que le vieil homme délirait. Recevoir douze chevaux était vraiment un cadeau du ciel. Comment le nier ? Le fils du vieux chinois entreprit le dressage des chevaux sauvages. L'un deux le jeta à terre et le piétina. Il se retrouva handicapé et paralysé des jambes. Alors, les villageois vinrent revoir le vieux chinois :

- Mon pauvre ami ! Tu avais bien raison. Ces chevaux sauvages ne t'ont pas porté chance. Voici que ton fils unique est handicapé. Qui donc t'aidera dans tes vieux jours ? Tu es vraiment à plaindre.

- Voyons, réagis le vieux chinois. N'allez pas si vite. Mon fils est paralysé des jambes, c'est tout. Qui dira ce que cela nous aura apporté ? La vie se présente par petites étapes. Nul ne peut prédire l'avenir.

Plusieurs mois plus tard, la guerre éclata et tous les jeunes du village furent mobilisés et enrôlés dans l'armée sauf le fils du vieux chinois à cause de son handicap.

- Oh ! Mon bon ami, se lamentèrent les villageois, tu avais raison, ton fils ne peut plus marcher, mais il reste avec toi tandis que nos fils vont se faire tuer.

- Je vous en prie, répondit le vieux chinois, ne jugez pas hâtivement. Vos jeunes sont enrôlés dans l'armée, le mien reste à la maison. C'est tout ce que nous pouvons dire aujourd'hui. Seul Dieu sait si c'est un bien ou un mal.

 Que retenir de l'histoire du cheval blanc et du vieux chinois ?

D'abord sa grande aptitude à prendre du recul et à refuser tout jugement prématuré et catégorique sur la situation. Son ouverture d'esprit qui l'empêche de s'enfermer  dans le jugement " C'est bien ou c'est mal" .  Enfin, sa manière d'amortir les chocs de la vie. Voir son fils handicapé ne peut laisser indifférent.  L'émotion vécue n'est cependant pas dite dans le texte.

Ce vieux chinois est peut être aussi, dans sa sagesse, en train de nous redire, avec la poésie du cheval blanc, " regarde la vie avec un oeil ouvert non jugeant, tolérant y compris pour tes voisins et tu verras s'ouvrir des horizons inattendus... "

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans petites histoires
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".