Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 00:09

Sandro, professeur de philosophie dans une université new yorkaise vient d'apprendre que sa compagne Tiffany, journaliste, a été retrouvée morte suite à un sacrifice imputé à un peuple indien au fin fond de la forêt amazonienne.

Etranglé par un désir violent de vengeance, il recrute trois mercenaires pour aller détruire cette communauté d'indiens.

Cette intrigue est la toile de fond du dernier roman du talentueux Laurent Gounelle, formateur en ressources humaines et qui s'affirme avec ce troisième roman comme un conteur passionnant pour nous interroger sur nos modes de comportements et nos conditionnements.

Cette histoire pourrait sembler banale par rapport à d'autres romans sauf que trois ingrédients lui apportent une coloration inattendue : le-philosophe-pas-sage.jpg

- le mode de vengeance imaginée de manière diabolique par Sandro est de couper ce peuple indien de sa capacité innée de bonheur, de simplicité au contact de la nature et de relations de coopération naturelle entre tous sans chercher la première place. Et avec un brin d'humour, les moyens de vengeance ressemblent étrangement à certains traits de notre société de consommation comme la communication de ce qui va mal ou ce qui menace la sécurité avec le jungle time tous les soirs.

- la rencontre de Sandro avec une belle indienne nommée Elianta qui a reçu l'enseignement d'un chaman pour soutenir son peuple et lui apporter de la clairvoyance.

- la référence vivante au philosophe romain Marc Aurèle qui, dans les moments de silence, de retour sur lui même, interpelle par petite touche Sandro par rapport à la moralité de son désir de vengeance.

Bien sûr, je ne vous dévoilerai pas le dénouement très surprenant mais je peux déjà vous révéler qu'il montre l'importance de bien vérifier les faits et leur authenticité avant toute entreprise de réparation ou de vengeance. Une erreur d'analyse sur le coupable peut faire s'écrouler comme un château de cartes toute l'énergie investie.

Enfin, à travers "le philosophe qui n'était pas sage", belle lecture à recommander cet été, Laurent Gounelle nous rapproche de Marc Aurèle qu'il fait revivre avec son acte courageux de renoncer à l'exécution  d'un conspirateur.

Après cette décision, à la lueur d'une bougie et sur un parchemin,  Marc Aurèle écrivit : " La meilleure manière de se venger des méchants, c'est de ne pas se rendre semblable à eux".

Sandro sera partagé entre ce fort désir de vengeance impulsif et cette parole de sagesse de Marc Aurèle. Et avec lucidité, il reconnaitra la difficulté de passer de l'adhésion d'une idée comme celle ci à  son intégration dans sa vie, son ressenti et son comportement.

Or, c'est déjà le premier pas : reconnaitre le difficile sans le situer comme inacessible et en faire un questionnement permanent...jusqu'au jour où la conscience laisse émerger un autre état intérieur. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans livres ressources
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".