Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 06:54

La roue avant vient de s'enliser dans des gravillons en pente, le coup de frein est donné. Trop brusque et c'est un magnifique vol plané qui m'envoie au dessus du guidon du vtt. Heureusement, le réflexe de réception sur les mains atténue le choc au sol. A peine 100 mètres de descente et c'est la chute pour quelqu'un qui n'avait pas chuté en vélo depuis une éternité.

Cette histoire est toute récente et l'auteur de la chute est l'auteur du blog. La scène se situe dans les hauteurs du jura français sur le Mont d'or à 1400 mètres d'altitude et sur une pente de vélo tout terrain ou vtt... sur le sentier dénommé du paradis ! Effectivement, le site est magnifique avec un balcon offrant un panorama large sur la chaîne des alpes et la Suisse. Cette chute m'est apparue, après le choc et la remise en selle pour une belle randonnée à travers alpages, forêts et vaches en libre pâturage, pleine d'enseignements.

D'abord la surprise, je n'imaginais pas faire une chute sur une pente raisonnable et sans difficulté apparente...sauf que mon oeil n'avait pas perçu l'amas de gravats et gravillons qui, après une journée de pluie, avait plutôt la consistance de sable mouvant. L'importance de l'observation du détail pertinent pour rester en selle et éviter la chute. Autre élément, c'est le début de la randonnée après une montée en télésiège, j'ai constaté que mon esprit n'était pas encore en pleine possession de l'engin loué pour la circonstance. Bien connaître sa " monture" et sa réaction au freinage est une nécessité avant de se lancer.

Qu'est ce que ces observations de pratiquant de vtt ont à voir avec la psychologie positive ?

Elles m'ont ramené à l'importance d'un état psychologique qualifié de vigilance détendue, celle que j'ai adoptée pour la suite (sans chute) de la randonnée. Vigilance pour anticiper la trajectoire du vélo notamment pour trouver le meilleur passage quand il y a des petits rochers qui affleurent sur le chemin ou encore des racines de sapins susceptibles d'entrainer un dérapage.

Vigilance aussi pour être prêt à poser le pied à terre si d'aventure le vélo cale dans la montée trop glissante ou trop escarpée. Mais, pour préserver le plaisir de la randonnée et goûter les senteurs forestières, les paysages ou encore les rencontres inopinées de cavaliers, il est opportun de préserver aussi la détente physique. Pas de crispation inutile sur les manettes de frein, sur les avant bras. En descente, garder autant que possible les bras souples, flottants amortissant les chocs du terrain et les mains prêtes  à donner le coup de frein au bon moment et avec la juste intensité.

Et c'est bien finalement la recherche de cet état de vigilance détendue qui, pour les spécialistes, permet la meilleure concentration de l'esprit que ce soit pour  mémoriser une lecture ou suivre un cours . Paul Scheele  (1) a même imaginé une astuce pour retrouver plus facilement le chemin de cet état hautement appréciable, évitant les chutes pour un pratiquant de vtt et évitant les dispersions de l'esprit pour les travaux intellectuels.

mandarine.jpg

 

Il s'agit d'imaginer une mandarine toute orange, toute fraîche, de la prendre dans une main puis de la faire passer plusieurs fois dans l'autre et enfin, une fois qu'elle est bien ressentie, la poser mentalement à l'arrière du  sommet du crâne. Fermez les yeux et penser à la mandarine en équilibre derrière votre tête. Les yeux fermés, respirez profondément et imaginer votre champs de vision élargi. Ouvrez les yeux et ressentez cet état de vigilance détendue alliant concentration mentale et détente physique; cela supposant aussi que votre corps soit dans une position ajustée. Des expériences conduites dans les années 80 ont montré que, pour favoriser une fixation de l'attention, le repère derrière le haut du crâne s'avérait opérationnel.

Et si le lien entre cette chute en vtt et la psychologie positive n'était  pas évident, je vous invite à relire vos chutes personnelles physiques ou symboliques et surtout à vous attarder sur les enseignements qu'elles vous délivrent. N'est ce pas par la chute répétée et répétée que chacun de nous, bébé, a appris à tenir debout sur ses deux jambes !

 

(1) auteur de la méthode de lecture active dite  photolecture, voir article sur ce blog : télévision, lecture et pédagogie : le choc des cultures.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".