Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 21:53

"Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. Mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire. "

Cette pensée est celle de Carl Jung, le psychanalyste de l'âme et de l'inconscient. Dans les secousses qui secouent notre petit monde depuis quelques temps ( crise sanitaire, dérèglement climatique en escalade, crise écologique en cours....), la dernière liée à la publication début octobre du rapport Sauvé relatif aux abus sexuels dans l'Eglise catholique avec une estimation de près de 330 000 mineurs abusés depuis 1950 par des religieux, religieuses ou laics au sein de l'institution amplifie encore plus la question de la confiance au sein de la société. A qui se fier aujourd'hui ? Le déni des gouvernements devant l'ampleur de la crise écologique les place dans un discrédit que notamment la jeunesse supporte de moins en moins sans nécessairement être activiste à l'image de la jeune suédoise Greta Thunberg. Et l'église catholique, historiquement installée depuis l'époque romaine, semblait au moins refléter des valeurs morales soutenables pour beaucoup de citoyens qu'ils soient croyants ou non. Et là, l'institution, montrée du doigt par une commission de 21 experts indépendants autour de Jean Marc Sauvé, ancien vice président  du Conseil d'Etat, fait l'objet d'un nouveau regard externe et interne de beaucoup autour de la question : "Comment une institution, si ancrée sur les valeurs humaines de respect de la vie depuis l'embryon, a t'elle pu laisser s'installer ou "fermer les yeux" sur cette gangrène qui concernerait près de 3000 religieux auteurs de ces actes ? Certes, la commission a été demandée par la conférence des évêques de France en 2018 après plusieurs procès retentissants de quelques prêtres condamnés pour acte de pédophilie. Le rapport tente de préciser quels facteurs ont pu contribuer à cette forme de dérive concernant environ 3000 agresseurs sur 115 000 clercs et religieux, soit  2,5 à 2,8% depuis 1950 !

Ce qui a retenu mon attention, c'est notamment une des nombreuses recommandations de la commission à l'Eglise autour de l'expression suivante : "Révéler la part d’ombre : une attitude de l’Église catholique qui a évolué au cours du temps, mais qui est restée trop centrée sur la protection de l’institution, longtemps sans aucun égard pour les personnes victimes Une institution Église qui n’a pas pris la défense des victimes. "

Et là, je me permets un pont avec la conviction de Carl Jung au début de cet article. C'est bien  un travail en profondeur dans les entrailles de son mode de fonctionnement, de gouvernance, de relation à la société civile, au droit, que l’Église catholique est invitée à faire urgemment par la commission en regardant l'ombre qu'elle a omis de regarder . Ce travail n'est pas facile mais il semble incontournable si l'institution veut retrouver sa crédibilité et sa "lumière" notamment auprès des  jeunes générations.

Or, par extension, ce travail de "regarder son ombre" mériterait aussi de toucher nos institutions politiques bien malades d'un débat parfois violent dans l'hémicycle de l'assemblée nationale ou encore sous forme de jeux théâtraux qui ne font plus rire. Nous aurions bien besoin d'une commission externe à l'image de la commission Sauvé qui a planché plus de 2 ans, pour lutter contre les abus de pouvoir, de langage et retrouver une lumière pour redonner une espérance aux jeunes générations en particulier. Un premier pas a été réalisé par le quotidien La Croix qui a proposé 10 engagements (1) pour l'année électorale autour d'un débat public politique apaisé et respectueux comme le 7ème engagement "Ne pas enfermer les interlocuteurs dans des identités figées, d'origine, de genre, de religion, de classe sociale". Ainsi la pensée binaire des bons et des mauvais, des sachants et des non sachants, des religions au dessous de tout soupçon et des non religieux forcément douteux est à mettre à la cave pour une pensée plus ouverte et tolérante qui accepte aussi que chaque personne porte en elle une part d'ombre qui ne doit pas faire oublier sa dimension "soleil".

(1) texte des 10 engagements

https://www.la-croix.com/Debats/Debattre-vraiment-10-engagements-Croix-presidentielle-2021-09-23-1201176947

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".