Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2022 7 03 /07 /juillet /2022 20:43

Cet article est inspiré du petit livre « La vie des arbres » de Francis Hallé, professeur de botanique, spécialiste et passionné des arbres et des forêts primaires et résidant à Montpellier. J’ai choisi cinq sagesses parmi d’autres que nous délivrent les arbres depuis la nuit des temps comme les cinq doigts de la main qui nous permettent de nous agripper aux branches. Oui, il est bien probable que nos premiers ancêtres vivaient dans les arbres…

 

Sagesse une : Les arbres sont des êtres vivants autonomes. Ils n’ont pas besoin que nous leur tenions la main pour vivre. N’ayant pas de programme de senescence comme les hommes ( nous sommes programmés pour mourir un jour), ils peuvent vivre longtemps, très longtemps. Ainsi, l’arbre le plus vieux du monde, le houx royal de la Tasmanie, une ile au sud de l’Australie, aurait 43 000 ans !

Et si nous cherchions cette autonomie dans la limite de notre vie en renonçant à certaines dépendances ou addictions ?

 

Sagesse deux : Ils sont droits et ancrés, plus ou moins penchés sous l’effet du vent et ils expriment cette noblesse de la droiture. Droits, stables et dignes avec leur ancrage dans le sous-sol avec leur réseau de racines. 

Et si nous pratiquions plus souvent la posture de l’arbre, cet ancrage corporel avec nos deux pieds, comme des racines qui s’enfoncent dans le sol de GAIA, la mère Terre ?

 

Sagesse trois : Ils sont non violents et solidaires entre eux. Vous n’avez jamais vu un arbre frapper un autre arbre, l’injurier, le provoquer. Ils sont plutôt silencieux. Et chose incroyable, si un arbre est en manque de ressource, il peut être alimenté via le réseau des champignons du sous-sol par un autre arbre qui n’est pas forcément de son espèce.

Exemple relativement connu concernant les acacias d’Afrique du Sud et démontré par un chercheur en 1990. Les acacias d’Afrique du Sud ont leurs feuilles qui deviennent toxiques quelques secondes après que les gazelles commencent à les manger. Et quand les gazelles se déplacent sous le vent pour croquer les feuilles des autres acacias, elles arrêtent tout de suite sous la toxicité des feuilles. Comme si les premiers acacias avaient transmis le message suivant à leurs congénères : « Attention, les copains, les mangeurs de feuilles arrivent, protégez-vous ! ».

Et si nous osions exprimer davantage de solidarité envers les autres « espèces humaines » ?

 

Sagesse quatre : Avec leur tronc, le relief de leur écorce, leurs branches, leurs feuilles ou aiguilles, et leurs fruits, ils offrent au regard une beauté de fractale, une harmonie naturelle. Bref, une beauté qui nous invite spontanément à la contemplation et à l’émerveillement

.Et si nous laissions notre beauté intérieure s’exprimer sans artifice ?

 

Sagesse cinq. Les arbres témoignent d’une grande générosité sur la planète. Ils renouvellent l’oxygène en la produisant la nuit, ils sont de grand dépollueurs des villes en absorbant le gaz carbonique et toutes les substances toxiques volatiles. En cas de chaleur, de canicule, avec leur évapo-transpiration, sous leur ombre et ombrage, ils nous offrent un rafraichissement direct et gratuit. Et combien de produits fabriqués par la main de l’homme sont issus de l’arbre : papier, carton, produits pharmaceutiques, ustensiles comme des manches d’outils, les meubles, les rondins pour les barrières, les habitations, ou encore les charpentes des maisons, et même d’Eglises. La liste est inépuisable.

Or, ils n’ont besoin pour vivre que de quatre éléments : l’eau, des sels minéraux puisés dans le sol, de la lumière pour croitre et de l’oxygène. Ils sont donc d’une grande sobriété par rapport aux êtres humains consommateurs, voire hyperconsommateurs de biens qu’il faut renouveler régulièrement sous l’influence de la publicité et de l’obsolescence programmée.

Généreux dans leur « offre de service permanente » sur toute la terre, ils sont hyper sobres dans leurs besoins. Un contraste interpellant pour nous les terriens.

 

Et si nous faisions des petits pas chaque jour

pour avancer vers cette sobriété,

celle qui nous nourrit, non pas du superflu,

mais de l'essentiel  ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien appreciative inquiry, et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".