Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 06:45

Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière : c'est-à-dire de la France qui se bat. Nous sommes le 25 août 1944 à la libération de Paris et ces paroles empruntes d'émotions et de conviction profonde sont celles prononçées par le Général De Gaulle, acteur fédérateur de la libération.

Réalisons un pont dans le temps avec les attentats du 13 novembre 2015 qui ont secoué la France entière, le monde devant l'horreur d'une barbarie aveugle et qui a frappé et tué des innocents attablés à des terrasses de brasserie ou encore dans une salle de spectacle.

Les trois jours de deuil national, à partir d'aujourd'hui, peuvent être une occasion, non pas de s'enfermer dans la peur, l'angoisse, devant ce risque existant de récidive mais probablement, dans l'esprit du discours du "Paris libéré", de refaire nos forces de cohésion et retrouver des ressources psychologiques et collectives.

Oui, regardons le ciel porteur de signes d'Espérance qui se sont déjà manifestés dès la nuit du 13 novembre.

- la réaction rapide, digne du gouvernement avec un message télévisuel du président de la République dans la nuit pour témoigner que l'Etat est bien là protecteur.

- la logistique coordonnée des forces de l'ordre, du Raid , de l'armée, du Samu, et des pompiers pour limiter, autant que possible, les pertes humaines et assurer un transport rapide des blessées les plus graves.

- tous ces actes de solidarité grands par leur spontanéité : des appartements parisiens qui se transforment en espace d'attente, de soins provisoires des blessés avant leur hospitalisation, un journaliste qui emmène une jeune fille blessée, un homme debout qui prend le risque de ramener des personnes dans une zone protégée, etc...

- et toutes nos bougies allumées sur des places publiques à Paris, en province, dans nos maisons qui signifient l'importance de la lumière, de la ViE qui est première et qui continue et continuera.

-enfin la prise de parole déterminées de plusieurs grands dirigeants d'Etat dont le président américain, Barak O'Bama pour dire avec émotion et fermeté leur soutien à la France et à son peuple. L'illumination de plusieurs monuments dans le monde comme à New York, Washington , au Brésil avec la statue en bleu blanc rouge dominant Rio sont des signes visibles de cette solidarité spontanée, forte contre la violence et pour la PAIX.

Un mouvement est en marche, un réveil de solidarité qui transcende les clivages culturels, religieux, politiques a sonné. Cette vague est à saisir pour libérer des forces nouvelles, créatrices de liberté, de solidarité et de vitalité...

Un exercice que chacun peut pratiquer pour filtrer son regard vers ce ciel rempli d'étoiles porteuses d'avenir est celui des 5 étoiles de jour présenté dans la vidéo ci jointe.

Faire un deuil, c'est aussi se donner les moyens de consolation et de rebond pour saisir là où va la VIE, malgré tout...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD
commenter cet article

commentaires

Mourier 20/11/2015 22:01

Merci Michel pour ce texte clair et concis et plein de bon sens et d'espérance !! merci
bises à vous deux de nous deux C et A

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".