Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 23:43

En ce début d'année, année à la fois olympique avec l'organisation des jeux olympiques à Londres en août prochain et année internationale de l'énergie durable proclamée par l'ONU, nous sommes régulièrement confrontés à la manière de regarder, de vivre avec des personnes de culture et d'horizon différent en particulier dans les espaces urbains. Cette cohabitation multiraciale et multiculturelle peut conduire à des berceau.jpgactes de discrimination,  de violence comme à des actes de conciliation, d'ouverture à la différence.

Ecouter cette histoire qui pourrait inspirer un certain regard sur notre voisin si différent, si spécial, si pas comme nous...

 

Il était une fois, Il y a très longtemps,

au coeur d'un village nordique, l'atelier d'un modeste menuisier.

Un jour, où l'artisan s'était absenté pour quelque course,

les outils rassemblés sur l'établi ouvrirent un grand débat.

L'objet pur et simple du conciliabule

était d'exclure certains des membres.

- Je pense que la scie ne peut demeurer parmi nous :

elle a un caractère grincheux et détestable,

elle mord, déchire et grince des dents.

 

- Vous n'avez pas entendu le rabot

avec son caractère incisif et tranchant

qui épluche tout ce qu'il touche ?

 

- Avez vous pensé au marteau

qui n'a de cesse de cogner, de frapper ?

Avec son caractère asommant et tapageur,

il nous tape sur les nerfs.

 

- Et les clous, personne ne parles des clous !

Comment peut-on vivre avec des gens

au caractères si pointu ?

 

- Quand à la râpe et à la lime,

elles me sont insupportables.

Qu'elles dégagent !

Elles ne provoquent que des frottements.

 

- Oui ! Oui ! qu'elles partent avec le papier de verre

dont  le seul but dans cet atelier est de froisser.

 

Tout le monde parlait à la fois

Dans un tumulte indescriptibile, sans s'écouter.

Si bien qu'à la fin tout le monde semblait exclu.

 

Un grand silence s'établit dans l'établi,

Au retour du menuisier.

Celui-ci prit une longue planche de sapin,

La scia avec la scie grinçante.

La rabota avec le rabot tranchant,

La façonna avec la râpe,

L'adoucit avec le papier de verre

La frappa, la sculpta, l'assembla

Et peu à peu, avec l'ensembles des outils

et leurs mauvaise caractères,

fabriqua le plus beau des berçeau du monde

qui allait accueillir son enfant à naître.

 

Petite morale : si votre voisine ressemble à une scie et votre voisin à un rabot et vous peut être à un marteau, rien n'est perdu ! Il suffit de trouver des ajustements et des complémentarités, à l'image du menuisier de retour dans l'établi..

Et si l'année 2012 était aussi année de la tolérance et de la coopération entre français de tout horizon culturel et religieux.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD - dans petites histoires
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".