Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 05:46

JB Bullet, une illustration d'un élan créateur spontané né sous l'émotion de la tragédie humaine.

La fusée Charlie a décollé le 11 janvier 2015.

La fusée Charlie a décollé le 11 janvier 2015.

11 janvier 2015, un dimanche pas comme les autres. Plus de 4 millions de français toute origines sociale, toute religion, et tout âge confondus manifestent dans les rues de Paris jusqu'à la place emblématique de la République et dans les principales villes de France. Loin de la contestation, de mai 1968, les marches sont dites blanches à l'appel non pas de syndicat, de parti polilique mais d'un président de la République et d'un premier ministre relayés par toutes les forces vives de la Nation. Ce dimanche ponctue les crimes sanglants de trois terroristes contre un journal satirique, Charlie Hebdo et contre un supermarché cacher fréquenté en particulier par la communauté juive. 17 morts qui symbolisent la barbarie sous couvert d'alibi religieux contre le respect de la vie, de la liberté de la presse et le respect des identités culturelles et religieuses. Le monde entier a été secoué par cet électrochoc rouge. Deuxième symbole : en amont de la manifestion à Paris, de nombreux chefs d'Etat avaient fait le déplacement pour soutenir la France et les valeurs citoyennes. Dans la rue, les premiers manifestants étaient des chefs d'Etat. Image au centre du cortège international du chef de l'Etat, François Hollande tenant la main du président du Mali d'un côté et de l'autre celle de la chancelière allemande, Angela Merkel .

Participant à la marche blanche sur la ville de Montpellier, j'ai été très touché par le grand respect entre les personnnes et l'affichage sur de simples cartons de slogans. Belle créativité collective ! Ici, un couple musulman qui tienne chacun au dessus de leur tête, avec une attitude grave et silencieuse, un panneau avec l'inscription : nous sommes musulmans et nous sommes contre le terrorisme. Plus loin, un papa qui porte sa fille sur les épaules tenant elle même un panneau avec la mention : ARMER VOUS. Le R est barré et est remplaçé par un I, ce qui donne AIMER VOUS. Chacun, chacune, lycéens, étudiants, familles y compris avec des poussettes, et même des personnes âgées réalisant leur première manifestation, ont choisi d'afficher leurs convictions autour du slogan partagé et majoritaire : je suis Charlie. Beaucoup de crayons portés à la main de taille parfois impressionnante,  dessinés sur des affiches  à la manière des humoristes décédés, ou encore posés sur l'oreille,  et même plantés dans des chignons...Troisième symbole : le crayon, celui que les journalistes satiriques de Charlie Hebdo ont usé chaque jour pour parodier notre société et ses travers, peut être parfois avec excès, mais dans cet esprit de liberté d'expression chère à notre pays. Une image forte, incroyable sur la place de la République à Paris : des CRS, des policiers entourés par une foule compacte ( et non l'inverse), une foule respectueuse et même admirative en pensant à ceux qui ont perdu la vie durant cette semaine tragique. Un policier est même embrassé par un manifestant !

Qu'est ce qui a donc changé depuis l'assassinat terroriste au siège du journal Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier ?

Je me risque à une interprétation : un choc émotionnel collectif si puissant qu'il a provoqué un réveil, un sursaut des consciences individuelles et d'une conscience collective. Loin les querelles de parti pour ce jour, loin  l'affichage des différences et oppositions culturelles et religieuses. Plusieurs chefs religieux, comme à Lyon, se sont tenus la main : chrétiens, musulmans, juifs...Le policier n'est pas montré du doigt comme un personnage qu'il faut craindre, dont il faut se méfier mais comme le premier protecteur de la société civile à l'image tragique du policier qui s'est fait abattre à bout portant par un terroriste. L'humour , peut être un message envoyé du ciel par les dessinateurs disparus, est souvent présent : une file de personnalités à Montpellier, se fraillant un chemin, emmené par le Préfet et en serre file, un certain José Bové, le "démonteur de Mac Do" de Millau,  lutteur  engagé contre la mal bouffe et les OGM. Une conscience collective s'est levée au coeur de ces rassemblements. Un retour aux valeurs citoyennes se dessine autour des mots clés de Liberté, Egalité et Fraternité repris par plusieurs personnalités. La question qui pointe déjà : et après ?

Ce réveil des consciences reste porteur d'une formidable énergie à bouger les lignes, revoir les fractures ou les frontières entre les religions installées, prôner une véritable éducation à l'histoire des religions, donner de vrais repères à une jeunesse en mal d'espérer...Rien de nouveau ? Et pourtant, un vent nouveau s'est levé cassant toutes les cloisons traditionnelles entre les parties, entre les religions, entre les races. A chaque citoyen, au delà des initiatives gouvernementales,  à ouvrir les bras pour se laisser porter par la force de ce vent.

Citoyens, à vos crayons, à votre créativité,

laisser libre cours à votre élan créateur qui s'est libéré.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel BERNARD
commenter cet article

commentaires

Qui Est L'auteur ?

  • : Le blog de Michel BERNARD
  • Le blog de Michel BERNARD
  • : ce blog est destiné à ouvrir un espace de reliance entre la psychologie positive, le coaching et le développement personnel.
  • Contact

Profil

  • Michel BERNARD
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".
  • Coach, praticien "appreciative inquiry" et formateur en ressources humaines et management, j'ai à coeur de faire partager mes découvertes autour de la psychologie positive et de la pédagogie du "mieux apprendre".